AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ARRIVÉE DU PREMIER ÉVÉNEMENT !
pour plus amples informations dirigez-vous ici ! ♥

Partagez | .
 

 i don't need your help. i think.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gwahag

avatar
★ messagi : 80
★ here since : 13/10/2013


MessageSujet: i don't need your help. i think.   Dim 20 Oct - 14:39

J'avançais nerveusement dans les couloirs de l'école du premier étage, mes doigts triturant d'eux-mêmes les quatre petites pokéballs blanches et rouges accrochées à ma ceinture. L'une d'elles était vide de son propriétaire, qui marchait à mes côtés, à la même allure, droite et fière. Le Zorua nouveau né de quelques semaines, nommé Azuraï, découvrait tout un monde autour d'elle et pourtant affirmait déjà son caractère pas commode, mais je m'y habituais. Etait-ce pour cela que j'avais reçu ce petit papier blanc, froissé et déjà usé dans mes mains à force d'être tourné et retourné, qui me convoquait aujourd'hui et à cette heure-même dans l'infirmerie, prétextant un examen de mes pokémon ? Cela ne me ressemblait pas d'être nerveuse pour si peu. Peu de gens m'avaient vu dans cet état, moi qui étais si énergique et souriante d'habitude, comme si le malheur ne m'atteignait jamais. D'ailleurs, pourquoi étais-je si agitée ? Mon Chenipan était en pleine forme, bien que son évolution tardait, ça n'était pas alarmant. En revanche, le pokémon de type ténèbres, qui était sorti de son oeuf il y a peu... oui, c'était forcément pour ça, un examen de routine pour voir si tout allait bien. Il n'y avait aucune raison d'être nerveuse. Et pourtant... mes doigts revinrent effleurer deux pokéballs en particulier. Je hochai alors la tête de gauche à droite, chassant ces idées noires de mon esprit et esquissant vainement un sourire pour essayer de me convaincre ; je me faisais des idées. Tout allait bien.

Je m'arrêtai enfin devant la porte de ma destination finale. J'avais eu l'occasion de rencontrer quelques fois l'infirmière, une très belle femme pas tellement plus vieille que moi, mais rien de plus. Prenant mon courage à deux mains, je tapotai la surface de la porte pour signaler ma présence et après quelques secondes, je rentrai à l'intérieur de la pièce blanche, refermant poliment la porte derrière moi. Azuraï s'avança la première, inspectant les lieux pour le moment déserts. Une porte au fond devait sûrement mener au bureau de l'infirmière. Je décidai de rester ainsi debout, attendant patiemment que mon tour n'arrive. Sauf que j'étais tout le contraire de la patience. Je pouvais presque entendre mon coeur battre deux à trois fois plus vite qu'à son habitude, ne pouvant m'empêcher de penser à ce qui m'attendait dans les prochaines minutes, mais en même temps, même si je voulais repousser ce moment au plus tard, je détestais attendre. Je fis plusieurs fois le tour de la pièce, Azuraï faisant de même, observant tout ce qu'il y avait autour d'elle de ses yeux malicieux. Ah, je ne regrettai pas avoir pris cet oeuf ! C'était sûrement un coup de tête, mais ça n'était pas une si mauvaise idée.

Finalement, un petit cliquetis m'informa que la porte du fond venait de s'ouvrir. Je me retournai vivement d'un geste, m'inclinant légèrement selon les coutumes coréennes, que je n'avais jamais comprises, faute d'avoir vécu dans un tout autre pays. « Hem... bonjour ? Vous vouliez voir mon Zorua, je crois ? » Je baissai les yeux vers le bébé pokémon déjà vieux de quelques semaines en question pour le désigner. Moi qui était si confiante d'habitude, il fallait que je me reprenne... Je me raclai alors la gorge, me redressant, souriante. Voilà qui était mieux.

« Je vous assure que tout va bien, mais si vous voulez le voir, je n'y vois pas d'inconvénients ! » Intrépide, Azuraï s'avança vers Estelle Lawford. Je m'autorisai à me détendre, retrouvant mon caractère habituel. Tout allait bien, ce furent les paroles que je récitais comme un mantra.


Dernière édition par Hwang Ji Hyo le Lun 11 Nov - 13:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the old grandma

avatar
★ messagi : 135
★ here since : 02/10/2013


MessageSujet: Re: i don't need your help. i think.   Mer 23 Oct - 14:20

On pouvait se demander pourquoi Estelle avait convoqué une étudiante à un examen de ses Pokémons. Ça avait beau faire partie de son rôle d’infirmière, ce n’était pas ce qui occupait le plus de son temps. Après tout, elle ne le faisait que dans des cas qu’elle considérait comme extrême ou alors dans des cas particuliers. Autrement il y avait des examens de routine prévus pour la majorité des étudiants, à chaque session pour s’assurer que le développement des Pokémons se passait bien. Dans le cas de la situation présente, c’était une toute autre chose. Elle avait convoquée Hwang Ji Hyo pour une raison quelque peu personnelle dans le sens qu’elle s’inquiétait pour cette petite. L’arrivée de deux Pokémons dans son équipe chamboulait l’équilibre surtout considérant qu’ils n’avaient pas été attrapé ou quoi que ce soit. Bref, elle voulait lui proposer son aide, mais ce n’était pas une simple tâche ! Estelle n’était pas l’experte du comportement Pokémon, mais elle pouvait toujours demander des conseils à Hyun Shik en plus de se renseigner auprès d’autres professeurs sans même que ce soit embêtant. Bref, elle était bien placée pour aider autrui.
Néanmoins sa journée n’était pas centrée autour de cette consultation. Non, elle en avait plusieurs autres sur les bras. Des étudiants qui voyaient des problèmes chez leur Pokémon ou peu importait. Elle faisait bien évidemment attention à essayer d’aider tout le monde, mais elle avait une idée en tête et se concentrer sur autre chose n’était pas ce qu’il y avait de plus simple. Néanmoins Estelle se poussa à le faire. Elle soupira de soulagement lorsqu’elle eut terminé toutes ces consultations. Enfin, elle pouvait mettre son plan à exécution. Bon ça semblait beaucoup plus sérieux que ce ne l’était vraiment, mais il fallait s’y attendre venant de la jeune femme.

Ouvrant la porte de son bureau pour accueillir la demoiselle qu’elle attendait, elle fut surprise de la voir s’incliner. N’ayant jamais côtoyé les coutumes asiatiques avant d’arriver à cette école, elle était toujours étonnée de voir des gens s’incliner devant elle. Après tout, elle n’était que l’infirmière de l’école, mais bon elle n’allait pas non plus faire un discours à ce sujet. Estelle se contenta donc de répondre à la question que Ji Hyo lui posait : « Oui c’est exact. Un examen de routine, pas de quoi s’inquiéter. » Ce n’était pas exact, mais bon, ça, elle n’était pas obligée de le savoir. Puis ça ne ferait pas de mal au Pokémon de se faire ausculter par l’infirmière. « Si ça ne te dérange pas, c’est simplement que m’assurer que tout va bien. » Pas qu’elle en doutait, ce n’était pas exactement le message qu’elle cherchait à envoyer. La preuve, elle esquissa un beau sourire pour se montrer rassurante.

Suite à quoi, elle invita la demoiselle, et le Pokémon par la même occasion, à inviter dans l’infirmerie. Elles y seraient plus confortables et de cette façon Estelle pourrait commencer à lui poser les questions dont elle voulait la réponse. Ça concernait surtout les autres Pokémons qu’elle avait acquis, mais bon, autant commencer avec une conversation plus banale pour l’occasion. « Il m’a l’air de bien grandir, c’est parfait ça. » Bah oui, autant la rassurer avant tout, vu le Pokémon, il n’y avait pas de raison de s’inquiéter. « Autrement tes autres pokémons se portent bien, rien à signaler ? » Elle n’avait pas fini son observation du jeune Zorua, mais autant poser des questions. Elle prit le jeune Pokémon et le déposa sur la table qui servait à mettre les plus petits Pokémons à un certain niveau, histoire de bien pouvoir continuer la consultation.

{désolée d'avoir mis pas mal de temps à répondre .w.}

_________________

    i'm telling the world
    every part in my heart i'm giving out every song on my lips i'm singing out any fear in my soul i'm letting go and anyone who ask i'll let them know. he's the one. to give all my heart a reason to fly, the one i can live for, a reason for life (c) telling the world by taio cruz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwahag

avatar
★ messagi : 80
★ here since : 13/10/2013


MessageSujet: Re: i don't need your help. i think.   Sam 26 Oct - 22:31

Je tournais en rond, faisais les cent pas, ne tenais pas en place. C'était une chose normale chez moi, à vrai dire. Je m'extasiais devant beaucoup de choses, étais parfois un élément perturbateur au sein d'un groupe, je ne pouvais m'empêcher de bouger. Certains n'hésitaient pas à dire que je finissais par être fatigante voire exaspérante, mais que voulez-vous, j'avais de l'énergie à revendre. En revanche, aujourd'hui, si je peinais à rester immobile pendant plus de cinq secondes, ça n'était pas pour les mêmes raisons. A vrai dire, s'il fallait être honnête, j'étais souvent nerveuse, je m'inquiétais pour beaucoup de choses, être stressée était dans ma nature. Mais je ne le laissais jamais paraître. A la place, j'étais spontanée, comme si tout allait bien. Ca n'était pas du tout le cas aujourd'hui et je me forçais à m'arrêter deux minutes. Respire. Ce n'était pas comme si c'était la première fois que je me faisais des films ainsi. J'avais une habitude pas forcément facile à vivre de rendre les choses dramatiques au possible, et j'en riais parfois tellement ça en devenait ridicule. C'est ce que je fis, un petit rire nerveux s'échappa de mes lèvres, au beau milieu de cette pièce déserte, ce qui m'aida à me détendre. Je baissai le regard vers Azuraï, qui avait l'air amusée mais à la fois concernée de me voir dans cet état. Je caressai doucement la zone entre ses deux oreilles, me permettant de penser à d'autres choses. Elle n'était sortie de son oeuf que depuis peu, mais justement, le fait que je sois la première personne qu'elle ait vue jouait peut-être sur le fait que je l'élevais comme une mère élève un enfant et qu'elle me connaissait bien.

L'infirmière se manifesta enfin, je la saluai poliment. Selon elle, pas de quoi s'inquiéter, cette procédure n'était que routine. Ses paroles agrandirent mon sourire poli, ma personnalité enjouée revenait au pas de charge, bien que j'étais toujours intimidée en présence d'un adulte tel que Estelle Lawford, je ne savais pas trop pour quelle raison exactement, et ce malgré le fait qu'elle se montrait avenante et rassurante. Encore une fois, je devais me faire des idées.

Dans la pièce d'à côté, j'avais pris la liberté de m'asseoir sur la chaise à côté de la table sur laquelle reposait mon Zorua, chaise qui devait sûrement être réservée aux visiteurs. Visiblement, tout allait bien de ce côté et le bébé Pokémon grandissait correctement, ce qui me rassura sur un tout autre sujet. Au moins, j'avais quelques aptitudes pour élever un Pokémon, car Azuraï était mon tout premier challenge que je devais à tout prix réussir si je tenais réellement à réaliser mon rêve d'éleveuse. Pendant que l'infirmière prenait le temps de l'observer encore un peu, je triturai mes mèches teintées blondes et quelques-unes multicolores. Rien de bien discret dirons-nous, mais j'aimais la fantaisie. Beaucoup de gens m'avaient fait la remarque, allant même jusqu'à me demander que j'aurais mieux fait d'aller rejoindre le cursus divertissement où il y avait beaucoup plus de gens dans mon genre. Mais j'avais déjà choisi ma voie.

La suite, ça se présentait moins bien. La conversation, bien qu'elle soit petite, s'orienta vers mes autres Pokémon. Instinctivement, mes doigts tapotèrent la surface rouge et blanche des trois autres Pokéball de ma ceinture. « Mon Chenipan tarde à évoluer, mais il ne doit pas être le seul. » C'était ce genre d'informations qu'elle désirait, n'est-ce pas ? Sentant son regard sur moi, je décidai de continuer malgré mon malaise. « Eh bien, les deux autres vont... ils vont bien, je suppose. » Ma voix tremblait un peu, mais j'espérai que tout ceci passerait inaperçu. Le Zorua se rapprocha de moi. « Enfin, l'important, c'est que Azuraï grandisse bien dès le début. C'était tout ce qu'il vous fallait ? » J'essayai de sourire. "Essayai" étant le mot clef dans cette phrase. "Tout allait bien", je ne savais pas si c'était tout à fait vrai à présent.

{ no problem, moi-même je peux prendre du temps à répondre donc ça ne me dérange pas o/ }


Dernière édition par Hwang Ji Hyo le Lun 11 Nov - 13:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the old grandma

avatar
★ messagi : 135
★ here since : 02/10/2013


MessageSujet: Re: i don't need your help. i think.   Sam 2 Nov - 0:11

À quelque part, Estelle ne captait pas le stress que pouvait ressentir la jeune femme qui se trouvait devant elle. L’infirmière se montrait le plus avenante possible, cachant tant bien que mal son intention derrière tout ça. Puis même son intention n’avait rien de mauvais, elle voulait simplement s’assurer que tout allait bien avec les pokémons que Ji Hyo avait soudainement acquis par des circonstances tragiques. Il ne fallait pas penser qu’elle voulait prouver quoi que ce soit ou dire que l’autre demoiselle s’en occupait mal. Non, elle voulait seulement voir que tout allait comme sur des roulettes et l’aider en cas de besoin. Ce n’était peut-être pas de ses affaires, mais bon, Estelle était du genre à ignorer ce genre de chose. Elle voulait aider, c’était plus fort qu’elle. C’était certainement dommage que Ji Hyo ne cherchait pas de l’aide, mais encore une fois, l’infirmière comptait bien faire à sa tête. C’était sa méthode de faire les choses, un peu trop directe la plupart du temps, mais ça avait de bons résultats. Sauf que parfois, il ignorait les avis des gens à un tel point que ça pouvait les mettre mal à l’aise. Sa grande volonté d’aider les élèves faisaient justement ce genre de chose. Estelle espérait néanmoins que cette fois-ci ça se passerait mieux. D’où l’importance de rassurer cette demoiselle qui n’avait pourtant pas l’air rassurée du tout. Enfin, pas autant que l’infirmière voudrait. « Vous vous entendez bien ? » Elle faisait référence au Zorua. Estelle était de ceux qui croyait que les gens avaient besoin de tisser des liens avec ses pokémons. Notamment parce que ça aidait les Pokémons à s’épanouir, ce qui, dans son optique était bien important. Elle n’était pas infirmière Pokémon pour rien.
Rapidement, la conversation sembla moins plaire à l’interlocutrice d’Estelle. Peut-être que c’était le genre de question qu’elle ne voulait pas entendre. Après tout, c’était un indiscret, ça c’était quelque chose que la plus âgée pouvait comprendre, mais c’était aussi son boulot de savoir ce genre de chose. Ce n’était toujours pas pour la mettre dans l’embarras et Estelle était certaine que Ji Hyo s’occupait bien de ses Pokémons. Sauf qu’il valait mieux savoir qu’ignorer faute d’avoir posé les bonnes questions. Elle ne demandait rien de précis, pour l’instant. « Non, effectivement, ça peut arriver. » Bah oui, autant lui confirmer que ce n’était rien de grave. Histoire qu’elle ne s’en fasse pas pour quelque chose qui était commun ! Les Pokémons pouvaient prendre du retard, mais généralement ça se rétablissait rapidement. Alors pas de quoi s’inquiéter en somme.

Malgré tout, Estelle continua d’observer la demoiselle qui était dans son bureau, histoire d’avoir les informations qu’elle désirait sur les autres. Parce que c’était ça qui l’intéressait en fait. « Tu... supposes ? » Non pas qu’elle doutait des suppositions de Ji Hyo, cette dernière était, après tout, la dresseuse de ces Pokémons. Sauf qu’elle n’avait pas l’air convaincue et ça c’était quelque chose qui changeait la donne. Le sujet revint se porter sur le petit Azuraï et l’infirmière força un sourire pour qu’il soit le plus rassurant possible. « Bien sur, c’est une excellente nouvelle. » Mais ce n’était pas tout ce qu’elle voulait, bien au contraire et malheureusement Ji Hyo le découvrirait assez rapidement. « Mais si tu pouvais me laisser examiner tes autres Pokémons, ce serait idéal. » Comprendre ici qu’elle ne parlait pas du Chenipan, non, c’était plutôt le minidraco et le evoli dont elle voulait voir l’air. Histoire de voir si le changement se vivait bien pour tout le monde. Aussi parce que ça lui permettrait d’en parler avec la principale concernée. « Autant profiter du fait que tu es ici, ça me permettra de m’assurer de leur état pour l’indiquer dans les dossiers. » Ça sonnait soudainement bien sérieux, mais ce ne l’était pas complètement. C’était plutôt sérieux parce qu’Estelle en avait décidé ainsi. Et elle cherchait à aider ce qui rendait le tout encore plus important, même si ça ne devait pas arranger l’étudiante.

_________________

    i'm telling the world
    every part in my heart i'm giving out every song on my lips i'm singing out any fear in my soul i'm letting go and anyone who ask i'll let them know. he's the one. to give all my heart a reason to fly, the one i can live for, a reason for life (c) telling the world by taio cruz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: i don't need your help. i think.   

Revenir en haut Aller en bas
 

i don't need your help. i think.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
paradise :: ❀ you can learn here :: second floor ; gwahag :: the infirmary-