AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ARRIVÉE DU PREMIER ÉVÉNEMENT !
pour plus amples informations dirigez-vous ici ! ♥

Partagez | .
 

 I'm not da big bad wolf ! ft. Nathanaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gwahag

avatar
★ messagi : 102
★ here since : 19/10/2013


MessageSujet: I'm not da big bad wolf ! ft. Nathanaël   Dim 20 Oct - 22:49

I'm not da big bad wolf !
Choi Nathanaël & Han Shun Yuan

C’était une journée comme les autres à l’exception que j’avais décidé de faire un peu de sport sur un terrain. Je faisais des tours, rien de plus enquiquinant, mais c’est aussi très efficace et pour un mois d’octobre en plus, il fait encore très chaud. C’est lors d’une pause que je me rends compte être observé. Je cherche d’où ça vient, mais je ne vois pas la source, du coup, je me fis à Mimi qui a l’air bien plus dégourdie que moi pour ça... l’instinct animal surement ! Quand je trouve le responsable je m’approche, mais il recule de trois pas, j’ai presque peur qu’il tombe. Je suis si impressionnant ? J’ai peut-être pas l’air commode vu comme je respire fort et que je me concentre pour ne pas cracher mes poumons à ses pieds. C’est donc après avoir retrouvé un minimum mon souffle que j’entreprends de lui parler.

« Hey... qu’est-ce que tu fais là à te cacher ? Tu voudrais pas plutôt... venir ? Le terrain est pas qu’à moi, y’a largement la place si tu voulais essayer, hm ? »

Je me gratte la nuque, aucune réponse, il est tétanisé. J’ai fait quelque chose de mal ? Je hausse les épaules et me retourne en jetant quand même un coup d’oeil de temps en temps. C’est stressant ce regard, j’ai presque cru qu’il allait s’enfuir en pensant que j’allais le manger ! Je crois que ce gars a un sérieux problème avec moi. J’ai comme une impression de déjà vu, c’est troublant. Il m’observerait ? Peut-être qu’il est gay... je ne sais pas, il a eu le coup de foudre, après tout... je suis pas à jeter, loin de là même ? T’emballes pas Shun Yuan, peut-être qu’il a rien compris à to anglais minable aussi, vu la prononciation.

Je me sens gêné quand même, j’ai presque envie d’y retourner, mais dans l’état où je suis, il vaut mieux pas. Je devrais aller prendre une douche aux vestiaires, ça me calmera peut-être ? Pas moyen visiblement, la porte est bloquée. C’est nouveau ça ? Bon, je la prendrais aux dortoirs alors, c’est pas un problème. Je me retourne, je crois qu’il est encore là. Le premier réflexe que j’ai, histoire de ne pas paraître plus fou qu’il a l’air de le croire ? Tirer la langue dans toutes les directions possible avec les yeux exorbités. Tant pis, il l’avait cherché, je réagis comme un gamin, mais en même temps, il m’y oblige un petit peu. Je n’ai rien fait qui mérite un tel comportement, si ?

« Hey, je peux au moins savoir comment tu t’appelles, allé... arrête de plaisanter comme ça, c’est pas correct d’espionner les gens et de s’enfuir quand on est repéré surtout. Je mords pas, tu sais ? Je pense même que, si tu te caches encore, là oui, je vais te mordre, alors sors vite de ta cachette ! »


Dernière édition par Han Shun Yuan le Lun 28 Oct - 16:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yeonyege

avatar
★ messagi : 98
★ here since : 13/10/2013


MessageSujet: Re: I'm not da big bad wolf ! ft. Nathanaël   Lun 21 Oct - 15:53

Nathanaël était arrivé sur l’île avec l’espoir de pouvoir recommencer une vie et oublier ses mésaventures passées. Il était venu avec l’idée en tête qu’il pourrait s’affirmer et prendre de l’assurance. Mais voilà qu’il l’avait revu. Non, c’était impossible ! Il ne pouvait pas être ici, pas lui ! Non, il n’était pas ici. En y regardant mieux, le franco-coréen se rendit compte que ce n’était pas lui. Mais comment pouvait-il tant lui rappeler ce demi-frère qu’il haïssait ? La curiosité avait alors poussé Nathanaël à mieux observer le jeune homme. Son pachirisu perché sur son épaule, le franco-coréen regardait dans son coin le jeune homme dont il ne connaissait que cette ressemblance avec un demi-frère qui hantait ses nuits.

Nathanaël commença à paniquer quand il vit que celui qu’il observait les dirigeait vers lui. Mince, il s’était rendu compte de sa présence ?! A son approche, le français recula de quelques pas, et ne fut pas capable de répondre au jeune homme. Il revoyait son demi-frère s’amuser de la peur de Nathanaël. Il se revoyait dans les douches des vestiaires… Non ! Nathanaël se laissa glisser au sol, sous le regard étonné de Pong, tandis qu’il voyait le jeune homme partir en direction des vestiaires. Il ne le revit pas tout de suite revenir vers lui, mais dès qu’il se rendit compte qu’il arrivait une nouvelle fois dans sa direction, Nathanaël se releva, cherchant des yeux une échappatoire. Il n’avait plus vraiment le choix et le franco-coréen se décida enfin à répondre à son interlocuteur. « Je… je m’appelle Nathanaël.» Son accent ne devait certainement pas être meilleur que l’autre jeune homme… un accent à la Française, avec une pointe de Coréen. Le résultat devait être plutôt exotique.  

Nathanaël resta quelques secondes à rien dire, ne sachant pas quoi faire. Réfléchissons, il avait été surpris en train d’espionner une personne qui ne le connaissait pas le moins du monde. Que ferait une personne normale dans une telle situation ? Le français chercha ses mots… déjà qu’il n’était pas doué dans ce genre de situation en règle générale, alors avec une langue qu’il ne maîtrisait pas, selon lui, assez bien… c’était une catastrophe. « Je ne voulais pas paraître impolis ». C’était pour l’instant la seule chose qu’il avait réussi à sortir. Son anglais semblait s’enfuir en même temps que les secondes passaient. Et de toute manière, que pouvait-il ajouter à ça : je t’espionnais parce que tu me fais penser à mon demi-frère qu’il a pris du plaisir à me frapper quand j’étais au collège avant de me violer dans des douches de vestiaires. C’était certainement la meilleure façon de nuire toutes ses chances de recommencer une vie à zéro. En même temps, avec une personne qui lui rappelait tant de mauvais souvenir…  

Le franco-coréen ne savait plus que faire. S’il s’écoutait, il partirait vite fait bien fait, mais ça ne ferait qu’empirer les choses. De plus, Pong n’aidait pas beaucoup. Le pachirisu du français semblait être très intéressé par l’interlocuteur de son dresseur. Ma parole, c’était une manie dans l’équipe de Nathanaël de toujours lui compliquer les choses ?! Le français maudissait en cet instant son pokémon en manque perpétuel de câlin, il lui en fallait toujours plus, et voilà qu’il en quémandait à une personne et dans une situation qu’il n’allait pas du tout dans ses intérêts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwahag

avatar
★ messagi : 102
★ here since : 19/10/2013


MessageSujet: Re: I'm not da big bad wolf ! ft. Nathanaël   Lun 21 Oct - 17:37


I'm not da big bad wolf !
Choi Nathanaël & Han Shun Yuan

Enfin une réponse ! C’est déjà ça, c’est moins énervant que de parler à quelqu’un qui me regarde comme si j’étais le pire des hommes. Je me demande ce qui peut bien provoquer ce genre de réaction, mais je ne le connais pas alors je ne chercherais pas. De toute façon, je ne suis pas du genre à enquiquiner les gens de questions, excepté quand ça me passionne, mais ça n’est pas le cas pour l’instant. Il a l’air tellement effrayé ! Je m’incline quand il finit par dire que ça n’était pas son intention et rit légèrement avec son accent aussi terrible que le mien.

« Ça va, c’est pas important, c’est oublié. Qu’est-ce que tu faisais dans le coin, tu es perdu ? T’es nouveau ? Quelle section ? »

Je peux pas m’en empêcher, juste savoir dans quelle catégorie se situera une personne, c’est idiot, mais c’est utile. Je vois son pokemon s’approcher, Mimi est a mes pieds et ne manque pas de grimper. Je la retiens un peu, ce petit lixy adore les écureuils... un peu félin sans doute. L’autre semble vouloir attirer mon attention, instinctivement j’envoie la main près de l’épaule de ce Nathanaël.

« Il est adorable, c’est quoi comme race, je n’en ai jamais vu ! »

Pour quelqu’un de pas très tactile, j’agis vraiment n’importe comment, mais en même temps, c’est un petit pokemon aussi adorable que Mimi, j’ai de quoi  m’extasier. Je souris, même si ça a plus l’air d’une grimace, puis je recule un peu. Je ne sais pas trop quoi lui dire, enfin... j’ai bien des questions à lui poser, mais on va dire qu’il a été impressionné, j’ai un sacré doute sur ses motivations à me fuir. Mais je me retiens pour ne pas lui en faire part.

Je me masse la nuque, je n’ai plus envie de courir, il fait assez chaud là, faut que je me calme un peu alors je vais m’asseoir sous un arbre tranquillement, tout en le regardant.

« Désolé d’avoir tiré la langue tout à l’heure, c’était un peu frustrant de parler sans avoir de réponse, en plus je suis pas spécialement bon en anglais... enfin, avec mon accent ça facilite pas les choses disons. Mais j’ai vu que toi aussi... tu viens d’où exactement ? »

J’aurais espéré qu’il me dise de Chine, mais je ne pense pas. Il est typé asiatique, à n’en pas douter, le tout c’est de savoir d’où. C’est toujours intéressant de découvrir d’où sont les gens, en particulier sur cette île, car nous venons des quatre coins du monde et que j’aime énormément étendre mon savoir à plusieurs sources diverses et variées. De mon sac, je sors une petite bouteille d’eau, l’ouvre et me mouille la main pour asperger Mimi, elle n’aime pas spécialement, mais l’eau lui est une force pour elle, de quoi la requinquer en moins de deux. J’observe toujours Nathanaël qui ne semble pas vouloir bouger et au plus il agit de cette façon, au plus mes lèvres me brulent de vouloir lui poser toutes ces questions.


Dernière édition par Han Shun Yuan le Lun 28 Oct - 16:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yeonyege

avatar
★ messagi : 98
★ here since : 13/10/2013


MessageSujet: Re: I'm not da big bad wolf ! ft. Nathanaël   Lun 21 Oct - 20:15

Si le jeune homme faisait beaucoup penser au demi-frère de Nathanaël, ce n’était pas lui. Son demi-frère n’aurait jamais dit que c’était oublié. Il l’aurait certainement frappé comme à son habitude. « Je suis en divertissement… première année. » Nathanaël préféra laisser sous silence la raison de sa présence ici, il n’avait pas envie de voir la réaction de son interlocuteur s’il lui disait qu’il l’espionnait parce qu’il lui faisait penser à une personne… disons peu fréquentable.

Nathanaël ferma les yeux précipitamment en voyant la main de son interlocuteur approchait vers lui. Instinctivement il s’était préparé à recevoir un coup. Mais le coup ne vint pas, il voulait juste offrir à Pong ce que le pokémon voulait : qu’on le cajole. Le français repris son souffle doucement, son cœur s’était affolé à la vue de la main du jeune homme. « Ah, euh.. c’est un pachirisu. Il s’appelle Pong. »  Nathanaël se serait bien frappait lui-même pour son manque total d’assurance. Il faisait tout le contraire de ce pourquoi il était venu sur cette île.

Quand le jeune homme s’écarta de Nathanaël, le français du faire un effort surhumain pour retenir un soupir de soulagement. C’était encore trop difficile pour lui d’être trop proche d’une personne, encore plus quand cette personne lui fait tant penser à son demi-frère. Machinalement, Nathanaël gratta derrière l’oreille du pachirisu : Pong adorait ça et ça aidait le français à se calmer. C’était aussi une manière de focaliser l’esprit ailleurs que sur le jeune homme en face lui. Pendant ce temps, il écoutait son interlocuteur s’excuser pour lui avoir tiré la langue. A dire vrai, le français ne l’avait pas remarqué, il était encore en train de se maudire pour sa bêtise à ce moment-là.

Le français ne put retenir un sourire quand le jeune homme évoqua le problème de l’accent. Il n’était pas le seul dans ce cas-là au moins. « Je viens de France. » Quand il disait qu’il venait de Paris, les gens le regardaient toujours avec des yeux ronds. Il est vrai qu’il n’avait pas un physique très français. Les Français pensaient tous qu’il venait de Chine, et les asiatiques… pensaient tous qu’il venait de Chine aussi, sauf quand il parlait Coréen bien entendue. Du coup, Nathanaël préféra préciser : « Je suis originaire de Corée… » Techniquement parlant, il était plus que d’origine… mais deux ans en Corée ne suffisait pas pour dire qu’il était Coréen à ses yeux. « Et euh… toi tu viens d’où ? » Sérieusement, il n’était pas capable de poser une question sans hésiter aujourd’hui ?! Son anglais n’aidait pas, mais là, ça frôlait la catastrophe. Si il pouvait être Coréen, ça simplifierait bien des choses, Naël préférait largement parler Coréen qu’Anglais. Au moins, il n’avait pas d’accent quand il parlait la langue du pays du matin calme. Ou du moins, son accent de Gwangju était largement compréhensible de tous.

Nathanaël regarda le pokémon du jeune homme se faire asperger d’eau, puis se décida enfin à poser une question qu’il aurait dû poser depuis bien longtemps déjà : « Comment tu t’appelles ? » Le français essayait tant bien que mal de penser à autre chose qu’à son demi-frère, mais en voyant le jeune homme, il ne pouvait pas faire autrement. Il cherchait alors à lui trouvait des différences, de quoi ne plus voir en lui le demi-frère qu’il déteste tant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwahag

avatar
★ messagi : 102
★ here since : 19/10/2013


MessageSujet: Re: I'm not da big bad wolf ! ft. Nathanaël   Lun 21 Oct - 22:53


I'm not da big bad wolf !
Choi Nathanaël & Han Shun Yuan

Divertissement, bizarrement ça ne lui ressemble pas, mais je ne vais rien dire. Même si c’est bien mon genre de dire ce que je pense, on va éviter. Il a l’air déjà bien assez mal à l’aise sans que j’en rajoute. Non pas que ça me préoccupe, mais... j’ai assez de respect pour ne pas me complaire à enfoncer ceux qui sont déjà pas très à même à accepter des paroles crues. Même si ces paroles ne seront pas méchantes à proprement parler, juste des constatations...

Je demande ce qu’est-ce petit pokemon sur son épaule et il répond, hésitant avant de fermer les yeux quand j’approche ma main, je crois que je l’impressionne, c’est carrément fou à quel point les nouveaux sont stressés ? Ou bien c’est moi ? Je vais finir par lâcher le morceau avant l’heure si ça continue. Patience, ce n’est certainement pas le moment, il n’a pas besoin de ça. Je souris et lui demande d’où il vient avant d’aller me poser contre un arbre. Nathanaël met un temps fou à me répondre, il doit hésiter.

Quand il dit venir de France, j’écarquille les yeux, je ne m’y attendais pas. Je me demande comment c’est là bas. Peut-être que je le harcèlerais un peu pour savoir, sans trop en faire non plus ? On verra bien. Il est aussi coréen apparemment, de quoi m’en vouloir de ne pas parler la langue correctement, mais je ne suis pas contre quelques cours après tout.

« Je suis Chinois. Je ne parle pas coréen, mais j’aime étudier, si jamais tu veux qu’on parle coréen il faudra m’apprendre. C’est idiot de te dire ça alors que tu viens à peine d’arriver, mais après tout pourquoi pas ? Je suis la première personne à qui tu parles ? »

Vu qu’il m’a l’air assez craintif, je dirais que oui, mais je peux me tromper. De toute façon, ça n’empêchera certainement pas que je sois son ami, ou bien que je tends à le devenir. Je n’aime pas qu’on me regarde comme si j’étais un extra terrestre, surtout que ça n’est pas totalement le cas. Il me rappelle que j’ai complètement oublié de me présenter et je me relève histoire de m’incliner convenablement.

« Je m’excuse, je m’appelle Han Shun Yuan, j’aurais dû te le dire avant, j’ai un peu... oublié. »

C’est embarrassant, mais certainement pas plus que la situation. On a tout intérêt à passer à autre chose histoire qu’il puisse se rassurer tranquillement. Ça aurait été le moment idéal pour demander ce qu’il a avec moi... mais je préfère attendre encore. Je me rassois et reprend Mimi dans mes bras en la caressant, j’arriverais presque à la faire ronronner, j’adore quand elle fait ça. Sauf quand elle m’électrocute comme maintenant. Je me retrouve en moins de deux avec les cheveux en pétard parce que madame ne se maitrise pas suffisamment, pourtant, elle est bien dressée !

« Super ! »

Je la regarde, exaspéré, la bouche ouverte et me tourne vers mon interlocuteur, l’air de dire « t’as vu ça ? T’as vu ce que mon pokemon me fait subir ? Je me fais maltraiter par une si petite chose ! Non, mais n’importe quoi ! » Enfin, pas besoin de le dire, il constate surement.

« Ahm... il fait quoi de beau Pong ? Pitié dis moi que c’est pas un pokemon électrique, pas de deuxième mini décharge, hm ! »


Dernière édition par Han Shun Yuan le Lun 28 Oct - 16:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yeonyege

avatar
★ messagi : 98
★ here since : 13/10/2013


MessageSujet: Re: I'm not da big bad wolf ! ft. Nathanaël   Mar 22 Oct - 21:00

Nathanaël sourit quand il vit les yeux écarquillés du jeune homme en lui disant qu’il venait de France. Evidemment, il n’avait pas vraiment l’allure d’un Français. Lui apprendre Coréen ? Le franco-coréen essaya de s’imaginer le résultat d’un chinois parlant le dialecte Coréen de Gwangju. Lui-même avait appris le Coréen en parlant cette langue avec son père et comme celui-ci venait tout droit de la province de Gwangju, Nathanaël avait forcément retenu l’accent et les mots spécifiques à la province. « Non, j’ai revus une amie d’enfance qui était ici avant moi. » Nathanaël ne savait pas vraiment pourquoi il disait ça, mais il était vrai, que comparé à certaines personnes il avait au moins la chance de connaître déjà du monde dans le place.

Après s’être présenté, le Chinois se rassit, finalement imité par le français qui commençait à en avoir marre de rester debout. Quand le pokémon de Shun Yuan électrocuta son dresseur, Nathanaël ne put faire autrement qu’afficher un sourire amusé en voyant les cheveux en pétards du chinois. « Désolé. » En entendant parler de lui, Pong releva sa petite bouille vers celui qui venait de parler. Nathanaël gratta une fois de plus derrière les oreilles pour calmer son petit pokémon et répondit, un rire naissant : « Si, c’est un pokémon électrique… Enfin, il paraît. Il passe tout son temps à dormir ou à réclamer des câlins. » Pong sembla enfin comprendre pourquoi le chinois était tout ébouriffé et sembla regarder son dresseur d’un œil intéressé, comme s’il imaginait la tête de son dresseur après une petite décharge électrique. « Au secours… j’ai bien l’impression que ton pokémon viens de donner une idée à Pong. » Nathanaël continuait machinalement de gratter derrière l’oreille du petit pokémon. Ce dernier n’avait jamais électrocuté le français. En général, c’était le pauvre caninos qui prenait les décharges quand il piquait les baies du petit pokémon électrique. « Ça t’arrive souvent d’être électrocuté par ton pokémon ? » Nathanaël commençait sérieusement à s’inquiéter en voyant la petite bouille narquoise de son pachirisu.

Nathanaël ne pensait plus à présent à la ressemblance du jeune homme avec son demi-frère. Enfin, disons que la ressemblance passait plus inaperçu maintenant qu’il avait commencé à parler avec le chinois. Mais précédemment, le français avait eu l’impression de revoir son demi-frère le frapper quand le chinois avait approché sa main de Pong. Nathanaël ne voulait plus avoir peur de ce genre de chose. Il se sentait pathétique de fermer les yeux en attendant un coup à chaque fois qu’il voyait une main approcher de lui. Il aimerait pouvoir être plus sûr de lui et s’il se retrouvait un jour face à son demi-frère, il ne voudrait pas avoir peur de lui. « Tu es en quelle année ? » Nathanaël avait cru comprendre qu’il était ici depuis plus longtemps que lui, mais il était curieux de savoir de combien était plus vieux le chinois. Nathanaël avait grandis dans un pays où l’âge n’était pas primordial, mais ça ne l’empêchait pas d’accorder beaucoup d’importance à la hiérarchie imposé par l’âge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwahag

avatar
★ messagi : 102
★ here since : 19/10/2013


MessageSujet: Re: I'm not da big bad wolf ! ft. Nathanaël   Mar 22 Oct - 22:13


I'm not da big bad wolf !
Choi Nathanaël & Han Shun Yuan

Je ne suis pas le premier, ça me rassure quand même, ça veut dire que quelqu’un est susceptible de le comprendre, peut-être que je devrais me taper l’incruste auprès de cette personne histoire de savoir si cette réaction qu’il a eue est normale ? Je n’en demanderais pas plus bien sûr, ça ne se fait pas trop. Je suis assez réticent à l’idée de demander ou de devoir en venir là tout simplement, mais pourquoi pas après tout. Cela dit, il a l’air de s’être calmé.

Je me prends une sacrée décharge décoiffante et demande si son petit être à côté de lui est un électrique ou non, réponse ? Désolé. Okay, super, j’ai compris le message ! Je me mords la lèvre et regarde la petite chose qui semble vouloir s’approcher, mais aux gratouilles de son maître décide de s’attaquer à se dernier d’après son regard. Comme quoi... je n’aurais peut-être pas dû en parler ? Mais j’étais bien obligé !

« Oh... tu as en effet du souci à te faire ~ ce sera moins ridicule si on est deux, avec de la chance on lance une mode ! Non, je rigole, j’espère qu’il ne le fera pas, ça secoue quand même pendant un instant hm ! »

Il me demande si ça m’arrive souvent, je dois bien réfléchir deux secondes à la question, à vrai dire, quand ça arrive je suis dans ma chambre donc je n’ai pas trop le souci de réagir. Mais j’avoue ne pas faire attention.

« Au début, c’était fréquent, mais j’ai appris à la maitriser. Mimi se vengeait, un peu je pense, je l’ai aspergé et ça l’a quand même boostée, je devrais l’habituer un peu plus à l’eau peut-être ! »

De quoi l’aider avec son pokemon, qu’il ne puisse pas se retrouver dans la même situation que moi, mais mon petit, un jour, tu devras y passer, c’est une chose de dresseur ! Une galère au moins tu connaitras, car sadique ton pokemon sait se montrer ! Mais bon, ça n’est pas très grave, c’est juste comique. Je lui souris, j’ai du mal à l’imaginer dans le divertissement, c’est étrange comme voie pour quelqu’un d’aussi timide quand même !

« En deuxième année, j’ai donc une année d’avance sur toi, n’hésite pas à venir m’embêter si tu as un souci, j’encourage toujours ceux qui étudient sérieusement. D’ailleurs, si je peux me permettre, comment t’es venue l’idée d’entrer dans le divertissement, pourquoi ce choix ? »

C’est vrai, il n’a tellement pas le profil que c’est assez curieux, je pense que je peux demander maintenant qu’il est assis en face de moi et que l’on parle comme deux hommes normaux, ou presque, n’oublions pas qu’il faut aussi qu’on s’amuse à déchiffrer l’anglais de l’autre !

Je bois encore un peu, c’est fou ce qu’il fait chaud, je ne me suis toujours pas calmé, mais ça ne saurait tarder, je me suis pris une décharge aussi, ça doit surement jouer sur ça. Je décroise mes jambes, referme la bouteille avec son bouchon et la pose  contre l’arbre avant de m’allonger dans l’herbe.

« Hey, j’aimerais te demander... pour quelle raison t’as réagi comme ça avec moi... mais ne te sens pas obligé de répondre, je sais que ça se fait pas, mais ça me trotte dans la tête alors, je l’ai demandé, c’est tout. »

C’est légitime, mais c’est surement indiscret, j’ai profité qu’il soit un peu plus à l’aise, je l’avoue, mais je n’ai pas pu résister aussi... quand j’ai quelque chose en tête, je ne m’en dépègue pas !


Dernière édition par Han Shun Yuan le Lun 28 Oct - 16:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yeonyege

avatar
★ messagi : 98
★ here since : 13/10/2013


MessageSujet: Re: I'm not da big bad wolf ! ft. Nathanaël   Mer 23 Oct - 20:09

Nathanaël doutait fort qu’un jour le look électrique puisse être à la mode, et il n’avait pas spécialement envie d’avoir l’air de sortir d’un grille-pain. Il n’osait d’ailleurs pas imaginer de quoi il aurait l’air si son petit pachirisu se mettait à faire envoyer des décharges électriques comme le pokémon du chinois.

Le français écouta les explications de son interlocuteur. Il aurait au moins appris une chose : ne pas asperger son pachirisu, sauf si le look grille-pain vous intéresse. Il allait devoir faire attention dorénavant, mais s’il devait craindre la réaction d’un de ses pokémons, ce ne serait pas celle de Pong, mais plutôt celle du riolu.

Le chinois était donc en deuxième année. Shun Yuan n’était donc pas de beaucoup plus vieux que lui. La suite de la réponse du chinois intéressa beaucoup Nathanaël. Shun Yuan avait beau faire penser à son demi-frère, le fait qu’il incite à venir le voir en cas de besoin était une différence de plus. Comme pouvait-il tant le faire penser à son demi-frère tout en étant aussi différent ? Mystère… La nouvelle question du chinois prit Nathanaël de court. Il ne s’attendait pas à ce qu’il lui demande ça, et du coup, il n’avait pas vraiment de réponse à lui apporter. Enfin si… disons que la réponse était étroitement liée avec le demi-frère. Sa présence même sur cette île était liée au viol qu’il avait subis. « J’avoue que je ne sais pas trop quoi répondre… Je dirais que j’ai choisis le divertissement pour… changer. Oui, je crois bien que c’est ça. » Nathanaël fit une pause, le temps de réfléchir à d’autres probables raisons. Il se laissa aller à un petit rire amusé avant de continuer : « Aussi parce que je ne savais pas trop quoi faire sans doute. Je n’avais pas de prédisposition dans un domaine particulier, donc j’ai dû choisir un peu au hasard aussi. »  Le franco-coréen n’avait jamais été doué à l’école. Comme chaque fois qu’il devait s’y rendre était pour lui un grand moment de stress, il n’était certainement pas dans de bonne condition pour étudier tranquillement. Même après avoir déménagé il n’avait pas réussis à reprendre un rythme normal… Son anglais en était la preuve. Il avait dû beaucoup travailler pour parler cette langue, et pourtant, cela restait son majeur problème sur cette île. Comme il n’était pas très ouvert, il n’avait d’ailleurs pas souvent l’occasion de perfectionner son anglais avec des personnes plus doué. Pourquoi s’emmerderait-il à parler anglais quand il pouvait se satisfaire du Français et du Coréen avec d’autres élèves de l’école ?

Nathanaël observa quelques secondes les tentatives de Pong, qui voyait en le pokémon du chinois un potentiel ami. Même son pachirisu se débrouillait mieux au niveau social que son dresseur ! Le français cessa d’observer son pokémon en entendant la question de son interlocuteur. Au début, il avait espéré ne pas avoir bien compris, mais son anglais avait été assez bon pour comprendre la question. En venant sur cette île, il avait gardé certains événements de sa vie le plus secret possible. Seul Ji Hyo était au courant de tout… et cette infirmière qui avait appris d’elle-même certains faits qu’il aurait voulu garder secret. Il n’avait pas envi qu’une personne de plus le sache. Pourtant, il se surprit à répondre… en partit, gardant certaines choses pour lui. « C’est… tu me rappelle une personne… Mon demi-frère en fait. Et… euh disons que je n’ai pas que de bon souvenir de ma vie passé. » Le français fixait si bien l’herbe du regard qu’il pourrait presque la voire pousser devant lui. A moins qu’elle ne s’enflamme sous l’effet du regard intense. « Mais finalement, il s’avère que tu es bien différent de lui... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwahag

avatar
★ messagi : 102
★ here since : 19/10/2013


MessageSujet: Re: I'm not da big bad wolf ! ft. Nathanaël   Mer 23 Oct - 22:49


I'm not da big bad wolf !
Choi Nathanaël & Han Shun Yuan

Son pokemon a l’air assez sage et j’espère qu’il le restera, sinon, je me vois très mal m’excuser à cause de l’influence que Mimi aura eu sur lui. Cela dit, je le ferais quand même, ce serait mal élevé de ne pas le faire en sachant que je suis responsable, en tant que dresseur. Je me mords la lèvre et lui demande ce qu’il fait là. Il met un certain temps à réaliser et je pense quand même l’avoir assez détendu pour mériter cette question, d’ailleurs, il n’a pas refusé ma proposition, j’en suis bien content. Il avait choisi au hasard, peut-être qu’il voulait changer... mais, on ne change pas vraiment, le naturel revient toujours, n’est-ce pas ? Mais il peut toujours essayer, s’il veut s’améliorer ça marchera toujours.

« Alors bon courage, tu es assez timide je vois, mais bon, tu te plairas bien ici je pense, tu verras, si on a été choisi pour venir... c’est certainement pas pour rien. »

C’est en partie pour les pokemon et c’est obligatoirement une chose qu’on doit respecter, sans quoi on se voit refusé, expulsé et impossible de revenir. Heureusement, ça n’arrivera jamais dans mon cas, et si ça devait être le cas, j’emmènerais Banchou et Mimi avec moi, je ne voudrais jamais les laisser là, les abandonner. J’ai un pincement au coeur rien que d’y penser. Passons ! J’ai demandé ce qui l’avait poussé à avoir peur de moi et je ne m’attendais pas à ce qu’il réponde que je ressemble à une mauvaise personne qu’il a connue. Ça devait être assez marquant, j’espère que ça n’est rien de trop grave. Je m’approche de lui en posant ma main sur son épaule. J’ai vu qu’il avait fermé les yeux quand je m’étais approché de son pokemon sur son épaule, je vais le familiariser un peu avec ça, j’aime bien embêter les gens et faire des gestes violents sans pour autant me montrer comme tel. Autant qu’il le sache ~

« Hey, y’a pas de mal, je pense que j’ai rien à voir avec cette personne, comme tu l’as dit ça doit être physique, mais j’espère que j’effacerais vite ça. Je connais qu’une seule solution pour ça : apprendre à se connaitre un peu ! T’as pas à t’en vouloir, je vais pas te manger parce que t’as dit la vérité, non, au contraire. Allé, regarde moi plutôt que de regarder l’herbe pousser ! »

Je ris un peu et me rallonge tranquillement, en tournant la tête vers lui. Mimi me saute sur le ventre, heureusement qu’elle n’est pas trop lourde, j’aurais eu du mal à la supporter sinon ! Elle s’approche craintivement du pokemon de Nathanaël. J’imagine qu’un écureuil... ça doit lui plaire.

« Mimi... n’en fait pas une proie, sinon je te tire la queue, t’as compris ? Pong est ton ami »

Et cette simple phrase en général suffit à lui rappeler qu’elle n’a pas à faire du mal à un ami. Elle le taquinera surement et le provoquera de sorte qu’il face des étincelles, mais rien qui ne nécessite l’intervention d’un dresseur.

« Tu as déjà visité l’île ? Franchement, c’est un truc à faire, y’a plein de trucs pas mal, ça a été pensé spécialement pour les étudiants à croire ! Ici... c’est... le paradis »

J’espère vraiment qu’il verra cette île comme moi, parce que c’est la première fois que je me sentais aussi bien, quand je suis arrivé ici, j’étais tellement bien que je ne voulais plus repartir, mais en relativisant un peu, je me suis aperçu que mes parents me manquaient, même si j’avais ma vie à construire et ces études à finir. En parlant de ça, travailler dans un lieu aussi paradisiaque c’est tellement rêvé que.... je me donne à fond, enfin... je me repose sur mes lauriers assez souvent malgré tout ! Mais je bosse un minimum, moi qui suit une tête...

« Dis, Nathanaël, tu m’autorises à t’appeler Nath ? J’ai du mal à le prononcer... et pour compenser, appelle-moi juste Shun ? Je ne sais pas si ça se fait beaucoup, mais comme ça au moins, on aura pas de problème pour s’appeler si on se croise, c’est plus facile à retenir, pas vrai ? D’où vient ton prénom ? »


Dernière édition par Han Shun Yuan le Lun 28 Oct - 16:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yeonyege

avatar
★ messagi : 98
★ here since : 13/10/2013


MessageSujet: Re: I'm not da big bad wolf ! ft. Nathanaël   Dim 27 Oct - 21:51

Nathanaël ne craignait pas que son pokémon commence à l’électrocuter pour un rien, Pong s’était imposé au Français et ce dernier n’avait jamais été capable de le repousser, mais le pachirisu n’oubliait pas qu’au début, l’apprenti dresseur ne voulait pas d’un troisième pokémon, ayant déjà assez de mal avec son riolu.

Le chinois avait au moins raison sur un point : il se plairait ici. Il avait déjà eu la chance de retrouver Ji Hyo, c’était donc un très bon signe pour Nathanaël. Et, il aimait aussi beaucoup la présence de ses trois pokémons, bien que l’un d’eux lui donne beaucoup de fil à retordre, c’était une compagnie très agréable qui n’avait pas son pareil.

Nathanaël répondit finalement avec une sincérité qui l’étonnait lui-même sur un sujet tel que son demi-frère. Il n’avait pas envie de se plonger dans des méandres de mensonges et d’esquives verbales. Avant de lui répondre, le chinois posa sa main sur l’épaule de Nathanaël. Ce dernier ne s’attendait pas du tout à ça et eu beaucoup de mal à contenir un sursaut. Il fallait vraiment qu’il se rentre dans le crâne qu’il n’allait pas le frapper ! Il cessa alors de regarder la splendide pelouse bien entretenue de l’île pour croiser de nouveau le regard de Shun Yuan. Apprendre à se connaître hein ? Nathanaël ne demandait pas mieux. « Merci… de ne pas être comme lui. » Sa réponse pouvait sonner bizarrement, mais c’était pour le français un soulagement de ne pas être obligé de rester à jamais avec cette image du demi-frère en tête en voyant le chinois. Il fut aussi très reconnaissant à son ainé (ou alors était-ce à son pokémon ?) de changer de sujet en qualifiant les deux pokémons électriques d’amis. C’était une occasion inespérée pour le français. Il observa quelques secondes Pong s’approcher de Mimi, pensant que  pour les pokémons, ça paraissait si simple pour eux de sympathiser. Si ça pouvait être de même pour Nathanaël… mais il ne se débrouillait peut-être pas trop mal pour l’instant ? Il avait envie de pouvoir compter le chinois parmi ses amis, et non le considérer comme une personne qui lui rappelle de mauvais souvenir.

« Pong est un peu comme moi, c’est un grand timide… » Nathanaël pensait tout haut, mais de toute façon, la timidité du français devait certainement se voir à des kilomètres à la ronde, à son grand désespoir. Il aurait tant aimé être comme son frère, plus affirmé et plus sûr de lui. « Je n’ai pas encore prit le temps de tout visiter, j’ai vu un peu la ville et ses alentours, mais je n’ai pas encore été très loin. » Le paradis ? On peut dire que Shun Yuan savait donner envie ! Il n’avait d’ailleurs pas tort, de ce qu’il avait vue, cette île était très agréable. « Je ne peux pas te donner tort… je n’ai pas encore vue grand-chose, mais je ne me suis pas sentit aussi bien quelques part depuis longtemps. » Et c’était complètement vrai. Il avait eu beaucoup de mal à se faire à la Corée, et Paris était encore synonyme de beaucoup de chose qu’il aimerait oublier. Mais sur cette île, il semblerait que tous ses bons souvenirs étaient là aussi. Ji Hyo, principalement, mais pas seulement.

« Pas de problème, tu n’es pas le seul à avoir des problèmes avec mon nom. » Même en France les gens l’appelaient autrefois Nath ou Naël. C’était plus simple et bien plus rapide. Le français s’y était fait, et il avait pris gout à ces petits diminutifs.  Si son prénom était facilement prononçable de tous les Français, il était évident que ça l’était moins pour les autres. En Corée, on lui avait même donné un nom Coréen de substitution. « Mon prénom signifie Don de Dieu. C’est ma mère qui me l’a donné. » Contrairement à auparavant, le Français n’avait plus aucun mal pour parler d’elle, au contraire, il prenait à présent beaucoup de plaisir à l’évoquer et se rappeler d’elle. Les rares souvenirs qu’il avait d’elle la représentaient comme un ange. « Elle trouvait que les noms Coréens étaient trop compliqué pour les Français, j’imagine qu’elle ne se doutait pas qu’un jour quelqu’un pourrait avoir du mal à le prononcer. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwahag

avatar
★ messagi : 102
★ here since : 19/10/2013


MessageSujet: Re: I'm not da big bad wolf ! ft. Nathanaël   Lun 28 Oct - 22:35


I'm not da big bad wolf !
Choi Nathanaël & Han Shun Yuan

Quand il s’est mis à regarder par terre, j’ai eu assez peur d’avoir dit ou fait quelque chose de mal, mais en vérité c’était juste qu’il devait avoir honte de m’avoir comparé à une mauvaise personne. Le truc, c’est que d’une, je ne peux pas en juger et ça ne me donne pas envie, de deux, ce n’est pas très grave il apprendra à me connaitre, comme je tente de le lui expliquer. D'ailleurs, il finit par relever son visage et me sourire, ça me rassure. Je ne suis pas très tendre avec les gens en général, mais là, c’est différent, je vois bien qu’il a eu un problème avec cette personne et même si d’ordinaire j’aurais rouspété, je ne profite pas du malheur des autres. Il me remercie et je lui tape de nouveau sur l’épaule.

« Mais non, ne dis pas merci, c’est normal ! »

Après tout, ça ne doit être que physique. J’essaye d’apprendre à Mimi qu’elle n’a pas à faire du mal à Pong qui est lui aussi très timide, me dit Nathanaël. J’en souris d'ailleurs, car j’ai à peine pu le caresser qu’il s’est enfui derrière son dresseur. Mais il est revenu, apparemment il est aussi curieux, intrigué sans doute par Mimi qui lui fait du charme. Elle me cache quelque chose celle-là, et ça ne me rassure pas tellement !

J’ai pu parler de cet endroit et apparemment il n’a pas tout vu, de quoi me faire sourire. Je me proposerais bien en guide improvisé, mais... j’ai peur qu’il me trouve un peu trop collant, je vais lui laisser le temps. Je me suis imposé à lui, alors les prochaines fois je préfère que ce soit lui qui vienne, je n’ai pas envie de lui forcer trop souvent la main et de devenir un indésirable ! Je me mords la lèvre et regarde le ciel, tranquillement.

« Oh, tu verras, c’est vraiment très beau... je ne sais pas ce que tu as eu l’occasion de visiter, mais dit toi que ça n’est rien en comparaison de l’étendue de l’île, on a de quoi s’amuser et surtout c’est une île destinée aux étudiants... alors forcément, ça ne peut que nous plaire ! »

Je souris et lui demande si ça le dérange que je l’appelle Nath, apparemment non, il m’explique que je ne suis pas le seul et me donne la signification. Je me redresse sur mes bras, c’est superbe je dois dire, j’aurais aimé que mon prénom veuille dire quelque chose d’aussi joli aussi ! Je ris sur ses dernières paroles.

« Ah... disons que c’est surement plus facile pour les Français ? C’est super, j’ai hâte de savoir quel don tu possèdes ! Et puis... entre nous, mon prénom signifie « obéissance absolue » pas très joli... hm ? C’est original au moins ce que ta mère a choisi ! »

Et c’est beau, mais ça, il le sait déjà je viens de lui faire un compliment tout en donnant la signification, aussi étrange soit-elle, de mon prénom. Je ne suis pas si obéissant que ça. Je me mords la lèvre et regarde nos pokemon qui apparemment s’entendent plutôt bien, c’est beaucoup plus facile pour eux que pour nous, mais je suis content, il ose quand même parler un peu plus je trouve. Comme quoi, pour une première rencontre qui partait sur quelque chose d’assez sombre, c’est plutôt une fin heureuse. Encore qu’on a de quoi poursuivre ! S’il est d’accord.

« Dis, je pose la question à tout le monde, enfin... presque. Ça te manque ? Ta ville natale, c’est où ? Tu regrettes parfois de t’en aller pour revenir seulement l’été ? »

Je lui en demande peut-être un peu trop à la fois, c’est difficile en anglais, mais il a l’air de comprendre. On a fini par s’habituer à nos sacrés accents ! C’est une bonne chose, le dialogue sera d’autant plus facile.

Pour en revenir à cette question... moi, ça ne me manque pas tellement, c’est pourquoi je cherche à comparer, j’ai un peu peur parfois d’être inhumain et pourtant... je sais que non, il y a un peu des deux dans les réponses de mes camarades qui me rassurent en général. Qu’en est-il de Nathanaël ? Lui qui a apparemment un problème avec son demi-frère ? Je ne peux pas lui demander quoi... mais en vue de ses réactions, j’espère que ça n’était pas aussi grave que je le pense. Se faire battre ? Aucune idée... je ne veux pas risquer de le lui rappeler, il cherche surement à oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yeonyege

avatar
★ messagi : 98
★ here since : 13/10/2013


MessageSujet: Re: I'm not da big bad wolf ! ft. Nathanaël   Jeu 31 Oct - 21:59

Nathanaël sourit à l’unisson en voyant Pong se cacher derrière le Français le Chinois l’avait caressé. Les deux pokémons électriques faisaient doucement mais surement connaissance, sous les yeux de leurs dresseurs. Au fil du temps qui passait, le français se sentait plus à l’aise, apprenant petit à petit à connaître son aîné. Nathanaël l’écoutait alors parler de l’île. Il semblait beaucoup apprécier l’endroit. « Il va falloir que je visite plus en détail l’île dans ce cas. » Le français expliqua la signification de son prénom et écouta la réponse attentivement. « Le don de s’attirer des ennuis ? Je pense que c’est ce qui me qualifierait le mieux en tout cas. » De qui il tenait ça, aucune idée, mais le français était bien un amant à problème et ce n’est pas son riolu qui dira le contraire. « Bah, les français trouvait que c’était trop long… jamais content ceux-là. Moi, je trouve que Shun Yuan, ça sonne bien. » Nathanaël avait toujours aimé les noms asiatiques en règle général. Il trouvait que certains noms français sonnaient trop brute à son gout. Les prénoms chinois, eux semblaient beaucoup plus doux, si tenté qu’ils ne soient pas prononcé avec un accent français à couper au couteau, car les français avait cette manie d’écorcher les mots étranger, à l’origine si beau à l’oreille.

Nathanaël laissa ses pensées lointaines pour rejoindre la réalité et écouter Shun. Sa ville natale hein ? Il n’en avait pas de très bon souvenir. La seule ville Française qui était pleines de bons souvenirs pour lui, c’était Brest. « Je suis né à Paris. Mais en toute franchise, la capitale ne me manque pas du tout. Je l’ai quitté un peu avant mon arrivée sur l’île, et je t’avouerais que pour l’instant, je ne regrette jamais d’être venue sur l’île. » Nathanaël était bien mieux ici qu’à Paris, et même si Gwangju était un endroit accueillant, le français avait beaucoup moins de mal sur l’île. « En venant sur l’île, j’ai non seulement quitté tout ce que je n’aimais pas, mais en plus j’ai retrouvé une amie d’enfance… sans parler des pokémons. Avec eux, je ne me sens jamais seul. » Nathanaël parlait avec une légèreté assez surprenante alors qu’il s’adressait à une personne qui à l’origine lui rappelait de mauvais souvenirs de sa vie.  « Et, je m’en veux un peu aussi. A cause de moi mon père a dû abandonner la femme qu’il aimait, alors je me dis que si je ne suis pas dans les parages, il pourra peut-être trouver quelqu’un d’autre. » Le français se remémora le début de la question du chinois. Il disait poser cette question à presque tout le monde et il était curieux de savoir pourquoi il voulait tant savoir ce que ressentaient les gens vis-à-vis de cette île. « Et toi, tu regrettes parfois d’être venu ici ? » Nathanaël regarda le pokémon de Shun, tout aussi mignon que Pong, comment pouvait-on regretter de se trouver entouré de si belles créatures ? Des fois, le français perdait un peu confiance en voyant son premier pokémon tant le repousser, mais jamais il n’avait regretté d’être ici. Et puis, si le riolu ne le repoussait pas tant, les choses ne seraient pas aussi marrantes. « Au fait, tu viens d’où ? » La curiosité légendaire du jeune français était de retour, pour vous jouer un mauvais tour !

Si le français n’avait jamais été doué en Anglais, c’était bien parce qu’il ne voyait pas l’intérêt de cette langue. Il était déjà bilingue, trilingue si on comptait le dialecte le dialecte de la région d’où était originaire son père, alors à quoi pouvait bien lui servir l’anglais ? Finalement, il avait fait beaucoup d’effort pour s’améliorer dans cette langue qui le répugnait tant pour pouvoir venir sur l’île. Il avait toujours trouvé l’anglais assez agressif, et il n’était d’ailleurs pas pressé de se débarrasser de son accent qui enlevait un peu cette agressivité mais ce devait être plus compliqué pour Shun de le comprendre. Si lui-même n’était pas un pro en anglais, avec l’accent, ce devait être une vraie torture de déchiffrer l’anglais du français. Lui-même au début avait eu un peu de mal avec l’accent de son interlocuteur. En parlant un peu plus avec lui, il avait repéré certains points de son accent qui lui permettait de mieux comprendre et il commençait ainsi à s’habituer à l’anglais du chinois, et il préférait toujours parler à une personne ayant un accent comme lui, plutôt qu’à quelqu’un parlant l’anglais depuis toujours. Il avait bien plus de mal à comprendre l’anglais des américains qu’il trouvait assez dérangeant à l’oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwahag

avatar
★ messagi : 102
★ here since : 19/10/2013


MessageSujet: Re: I'm not da big bad wolf ! ft. Nathanaël   Ven 1 Nov - 18:44


I'm not da big bad wolf !
Choi Nathanaël & Han Shun Yuan

Il est plutôt pessimiste ou il n’a pas grande estime de lui-même je trouve, mais peu importe, un ami sert justement à ça... à ne pas juger et surtout à s’encourager. Je mets ça en lien avec ce qui lui a fait peur chez moi, mais je n’ai pas envie de savoir, j’ai beau être curieux je ne suis pas assez téméraire pour poser la question qui lui fera sans doute le plus mal. On se connait à peine et je sais déjà qu’il a eu des problèmes, ça ne m’encourage vraiment pas à l’embêter. Autant lui faire oublier tout ça !

« Oh, ne dis pas ça... tout le monde est un peu dans cette situation hm ? Mais ça arrive juste plus à certaines personnes ! Enfin, pour l’instant, tu ne t’es pas attiré d’ennuis regarde ! »

Bah oui, après tout... je ne suis pas le grand méchant loup qu’il croyait ! Pourtant, on me prête facilement cette image. Il a de la chance que je sois tombé dans un bon jour, et puis de toute façon... je n’aurais pas eu le courage d’être méchant avec lui. Je peux l’être facilement, mais quand on me regarde avec des yeux de chien battu... je m’excuse aussitôt.

« ça sonne bien ? C’est gentil ! Il parait que le chinois c’est très compliqué pour ceux qui ne connaissent pas, alors... ne t’en fais pas ! »

On parle ensuite de nos origines et j’avoue être surpris, il marque un temps, mais s’est quand même transformé en vraie pipelette ! Je me mords la lèvre pour ne pas le couper dans son élan, jusqu’à ce qu’il me demande la même chose. Je me demande ce qu’il n’aime pas. Mais j’avoue comprendre un peu mieux, Nath’ a l’air de s’en vouloir énormément alors que selon moi il ne devrait pas.

« Tu sais... on ne choisit pas où on né puis quand on est petit on n’a pas son mot à dire alors... ça casse bien les pieds. Mais je suis sur que tu n’as pas à t’en vouloir, s’il s’est séparé c’est peut-être que ça ne devait pas coller au final... je suis sur qu’il trouvera quelqu'un ne soit pas négatif, tu es son fils et il doit beaucoup t’aimer »

Je me masse la nuque, c’est surement un sujet délicat, je ne suis pas très... délicat moi-même, alors je préfère parler d’autre chose.

« Je viens de Shanghai, une ville superbe, très grande, mais un peu trop animée pour moi, en bien comme en mal. Parfois... ça me manque, mais je dois dire que... si je pose cette question à tout le monde, savoir si ça manque ou non... c’est parce qu’à moi ça ne me manque pas trop tout ça, je suis bien mieux ici... et comme tu dis avec les pokemons, là, comment s’en passer ? Enfin, voilà... je me sentais coupable, mais visiblement ça n’a pas lieu d’être »

C’est étrange, je me sens quand même coupable, mais c’est un peu de sa faute. Il a surement de bonnes raisons et moi, je me sens minable de ne pas en avoir. Enfin, je caresse Mimi qui s’amuse finalement à essayer d’attraper le petit écureuil, mais elle ne lui fait pas de mal et ça me rassure. Elle envoie de temps en temps des petites décharges, c’est encore un bébé en même temps.

« Tu as déjà fait évoluer tes pokemons toi ? Moi il n’y a que Banchou... mon pokemon psy. Il est assez spécial, mais il est aussi plus réactif que ce petit chat fainéant... enfin, je ne m’en plains pas. Quand elle sera plus grande... Mimi saura peut-être mieux se contrôler, mais elle pourra mieux me mener par le bout du nez aussi ! »

Je ris légèrement puis me redresse contre l’arbre, m’étire un peu en faisant tomber la boule de poils bleus et noirs qui me courait dessus pour attraper le petit écureuil. J’éternue légèrement avec tout ce passage et regarde Nath’.

« Tu t’es déjà demandé comment ils étaient nés ? A quoi ça tiens toute l’hisoire des pokemons ? Moi je suis très curieux par nature alors ça me frustre de ne pas savoir ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yeonyege

avatar
★ messagi : 98
★ here since : 13/10/2013


MessageSujet: Re: I'm not da big bad wolf ! ft. Nathanaël   Ven 1 Nov - 22:09

La dernière remarque du chinois fit sourire Nathanaël. Il n’avait pas tort, ces derniers temps, la chance était avec lui, autant du côté de son arrivé sur l’île qui était une véritable bénédiction pour lui, que du côté de Shun. Il n’était pas la personne qu’il lui rappelait, et ça, il l’avait à présent bien compris. Cette ressemblance n’était plus vraiment un obstacle, juste une petite pique encore à présent qui le titillait, mais sans plus. « Il parait aussi que le Français est une langue très difficile… personnellement, c’est plutôt l’anglais que je qualifierais comme tel. »

Ce que lui répondit Shun fit plaisir au Français. Quelques parts, il attendait aussi qu’on lui dise qu’il n’était pas responsable. Ça lui enlevait un poids. Le chinois changea rapidement de sujet, ce qui au final n’était pas plus mal. Nathanaël était partit lui-même là-dessus, mais il préférait parler de quelque chose de moins… personnel. « On m’a dit que Shanghai est une très belle ville. J’aimerais y aller un jour… » Si Paris était une ville très belle, elle avait toujours insupporté le français. Peut-être était-ce les habitudes des gens y habitants ? Quelque part, il avait du sang de campagnard, ça devait le rendre un peu allergique aux grandes villes, mais on lui avait dit tellement de bien de Shanghai. Notamment de ses trois grandes tours qui donnaient une vue splendide sur la vie éclairée la nuit, doté de son sol en verre… « Je ne pense pas que ça manque beaucoup aux gens en général… L’île est comme tu la dit très accueillante, on est accompagné de petite peluche vivante en permanence et… on a tous choisis de venir ici, non ? Et quand on revient chez soi, on est plus heureux encore d’y revenir après tant de temps passé ailleurs. J’ai du mal à imaginer que des gens puissent regretter leur présence ici. » Nathanaël affichait à présent un air penseur. Beaucoup de gens tentaient de venir ici chaque année, mais au final, peu avait la chance d’être accepté. Comment pouvait-on regretter d’avoir était choisis parmi tant d’autres personnes ? Ici, tous avaient au moins un point commun : les pokémons. C’était un sujet à la fois passionnant et mystérieux. Un suet intarissable qui pouvait rapprocher bien des personnes.

« Non, je n’ai pas encore fait évoluer de pokémon. J’aimerais beaucoup, mais j’avoue avoir beaucoup de mal à mettre en confiance mon tout premier pokémon, un riolu assez difficile à cerner. J’ai eu Pong il y a encore eu très peu de temps. A final, je pense que c’est mon autre pokémon, un caninos, qui est le plus près d’une évolution. » Nathanaël rit en voyant les deux pokémons s’amuser ensemble. Ils étaient si mignons… Le français croisa les jambes en un geste devenu très familier depuis que Pong était dans l’équipe de l’apprentie dresseur. Shun lui demanda s’ils s’étaient déjà posé des questions sur l’existence des pokémons. Nathanaël semblait au moins partager cette envie d’en savoir plus avec le chinois. Ces créatures si étranges, si différentes les uns des autres. Pour certains, ce ne serait rien de plus que des animaux bizarroïdes, mais ils étaient si différents que cela menait forcément à se poser des questions. « Oui, il m’arrive d’y penser. Mais à chaque fois qu’une hypothèse parvient à moi, elle se détruit toujours, balayé par bien des mystères. » Et allé ! Attendez encore un peu et Nathanaël vous pondra un poème sur les pokémons. « C’est… frustrant je trouve… on en sait si peu au final. »

Nathanaël passa sa main dans les cheveux, un geste qui lui venait quand il n’arrivait pas à trouver une réponse à une question. En bref, un geste devenu si fréquent depuis qu’il était sur cette île…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwahag

avatar
★ messagi : 102
★ here since : 19/10/2013


MessageSujet: Re: I'm not da big bad wolf ! ft. Nathanaël   Dim 3 Nov - 0:56


I'm not da big bad wolf !
Choi Nathanaël & Han Shun Yuan

« Ouais... j’avoue que je ne comprends pas un seul mot, parfois c’est transparent avec l’anglais, mais il y a beaucoup de conjugaisons ! »

Forcément, je suis un petit curieux et j’avais déjà regardé, ne serait-ce que parce que sur l’île je m’étais attendu à croiser des gens de tout horizon. Je souris d’ailleurs quand il me parle de Shanghai, j’avoue que c’est très prisé et que ça fait rêver, mais pour moi... ça n’est rien de plus que ma ville natale, je crois que peu importe le lieu finalement, ce sont les gens avec qui on est qui font qu’on se sent bien quelque part et non pas le lieu qui peut être bourré de charmes comme il pourrait être bourré de dangers.

Nathanaël avait l’air content d’ailleurs, je pense avoir réussi à le rassurer, j’espère que mes paroles ont cette importance même si je ne pense pas que ce soit le cas, du moins, j’essaye de me comporter comme un ami en devenir. Je ne pense pas que ça pourra évoluer autrement entre lui et moi, il est assez sympathique et puis, facile à vivre, moi, j’ai mes sautes d'humeur, mais je ne me permettrais jamais de faire un faux pas avec lui. Au final, il m’apaise. Je souris d’ailleurs et il me parle de l’île, est-ce que quelqu’un est capable de ne pas aimer ? Il a raison, les places sont limitées, nous ne sommes pas choisis au hasard et ceux qui sont réticents ne le restent pas très longtemps en général !

« C’est vrai, c’est impossible ! »

On en vient à parler de ce sujet qui passionne tout le monde ici, et qui est la raison même de cette île Mirage. Je souris quand il dit qu’il n’a pas eu l’occasion et me présente donc ses pokemons sans avoir besoin de les montrer. J’ai hâte de les rencontrer et ça doit surement se voir ! Je pose alors une tout autre question, est-ce qu’il s’est déjà demandé pour quelle raison et par quel mystère ces créatures sont là ? Oui, visiblement, mais il a du mal à trouver la réponse !

« On pourrait peut-être chercher ensemble, à l’occasion, peut-être pas de là à ramener nos cours, mais... c’est une bonne chose de vouloir savoir je trouve... enfin, pour ma part je suis beaucoup trop curieux... tu me montres le fonctionnement d’une pokeball que je veux tout de suite apprendre à le refaire et à le comprendre. C’est fou ce que c’est évoluer tu m’étonnes qu’il y ait autant d’années d’études... on a tout à réapprendre... enfin, je trouve ! »

Je suis en deuxième année technologie après tout il est de mon devoir de lui parler de ça ! Je pourrais peut-être même lui donner quelques astuces quand j’en saurais un peu plus ~

« Et toi, même si tu n’as peut-être pas choisi, tu as bien une idée ? Tu as des messages à faire passer à la radio, tu veux servir le domaine de la télévision par des scénarios d’émissions télévisées traitant des pokemons ? Ou bien commenter des tournois ? Il y a plein de choses à faire aussi en divertissement, tu n’as même pas une toute petite idée ? »

Une question idiote, mais qui pourrait peut-être le mettre sur la piste. Je souris d’ailleurs en regardant Mimi qui s’est endormie et semble presque ronronner. Elle est mignonne. Je la caresse et regarde le petit écureuil. Lui, aussi m’a l’air fatigué ! à se courir après, en même temps... ils ne risquaient pas de tenir éveiller très longtemps, ce ne sont que des bébés !

« Raconte-moi... enfin, si ça ne te dérange pas. Tu as dit ne pas trop aimer, mais, je n’ai que des clichés concernant la France, c’est comment ? Tu as déjà visité d’autres villes de ton pays ? Je ne suis pas très patriotique pour ma part, alors n'ais pas peur de parler et de briser les mythes hm ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I'm not da big bad wolf ! ft. Nathanaël   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm not da big bad wolf ! ft. Nathanaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» Rp avec Thunder Wolf ?
» Bienvenue aux Galeries Red Wolf
» Tequila Tequila ! [Téquila Wolf, Rang A, Chasseurs de Primes, Un plan mafieux, réservée]
» Punk Wolf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
paradise :: ❀ you can learn here :: the exterior-