AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ARRIVÉE DU PREMIER ÉVÉNEMENT !
pour plus amples informations dirigez-vous ici ! ♥

Partagez | .
 

 don't.panic ○ feat Han Jin Ah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yeonyege

avatar
★ messagi : 42
★ here since : 29/10/2013


MessageSujet: don't.panic ○ feat Han Jin Ah   Jeu 31 Oct - 23:13

Se baigner dans la mer n’était véritablement pas ce que je conseillerai en cette période de l’année. L’automne était bel et bien arrivé dans cette région du monde et si le vent ne vous mordait pas la peau comme sur les côtes irlandaise, il vous glaçait le sang d’effroi, pour le plus grand plaisir de Creep’. L’automne avait toujours été l’une de mes saisons favorites … Quand on marchait sur la plage avec des bottes en cuir – sans talon s’il vous plait, pensez à la difficulté de l’épreuve – il était très facile d’admirer la forêt dont les arbres étaient vêtus de toutes ces couleurs chaudes et radieuses. Ces couleurs qui me faisaient sourire de plaisir. En partant de mon dortoir, j’avais bien vu certains nuages qui se voulaient menaçant à l’horizon, mais qu’importe … Il faisait souvent gris en Irlande, la mer se déchainait contre les rivages, les rochers, les falaises … le spectacle n’en était que plus magique, féérique ! J’avais sorti Gatsby et ‘Cume pour l’occasion, qu’ils puissent profiter un peu du beau temps tant qu’il était encore là. Et j’étais là, assise sur la plage, serrant mon gilet en laine, veillant sur ‘Cume qui nageait gaiement, nullement effrayée par la température, pendant que Creep’ faisait des pâtés de sable avec Gatsby. Un sourire attendri se dessine sur mon visage alors que je remonte mes cuisses contre mon torse pour les serrer. Ma petite famille … Ma si jolie petite famille. Si le vent ne me faisait pas manger mes cheveux tout aurait parfait ! Enfin on ne peut pas tout avoir.

Quand je sentie des grains de sable me fouetter le visage, je savais qu’il était temps de rentrer. Difficilement je me mis debout. Ouh ! C’est que je commence doucement à me faire vieille moi, il ne faut pas croire mais vingt-trois ans, on s’éloigne de la jeune et fougueuse jeunesse. Alors que je tapais les fesses pour faire tomber les derniers grains de sable collant mon jean – les salopiauds – je me tournais vers mon « adorable » spectrum. « Creep’ ! Ramène Gatsby et ‘Cume ! On rentre à la maison, il va commencer à faire moche. » voire même pleuvoir. Creep’ me fit un grand geste de la main, signalant qu’il avait compris et attrapé dans une de ses imposantes mains le petit riolu puis alla chercher par la carapace la petite coquine qui semblait vouloir rester dans l’eau. Un rire m’échappe. Okay, je l’avoue, Ecume est vraiment mignonne avec son sale caractère. Une fois les deux plus jeunes de retour prêt de moi, je les rentre dans leur pokeball. Etrangement, seul Creep’ n’est jamais retourné dans sa pokeball et je me vois mal aujourd’hui le forcer à y retourner.

Une goute.

Puis deux.

C’est le déluge. « Non mais bordel de … Holly Crap ! Creep’ ! » et tout de suite je me tourne vers mon pokemon qui est déjà en train de s’éloigner – j’aurai volontiers dis en courant mais vu qu’il flotte, cela serait compliqué – me laissant là, à l’abandon sous la pluie. D’abord choqué, je me mets à le poursuivre en le traitant de tous les noms d’oiseaux qu’il me venait à l’esprit. Non mais sérieusement ! Me laisser moi, pauvre petite celte, sur une plage, avec un gilet de laine qui forcément s’est énormément allourdie avec toute l’eau absorbé … Tout à fait Creepy ça ! Je le vis au loin me faire de grands gestes, m’indiquant un petit renfoncement dans une falaise. Je n’ai jamais couru aussi vite de ma vie. Et sans la moindre hésitation je me laissais tomber sur un rocher en retirant ma botte pour retirer l’eau à l’intérieur. « Dude ! T’aurai pas pu me dire que tu avais vu cet abri au lieu de me laisser en plan ? … Non ! Non ! » fis-je en agitant mon doigt devant Creep’ qui tentait vainement de se justifier de cet abandon. « Je te fais la tête. Oui ! Exactement Creepy, tu as bien entendu. Par Mew, on va devoir attendre que la pluie s’arrête ! »

Cela ne pouvait pas être pire dans un sens. Rapidement je retirai le gilet devenu trop lourd en fixant l’eau. Ça allait être long. Puis un coup de tonnerre. Et bien … Elector était en forme aujourd’hui ? A moins que ce ne soit Raikou ? Wait. J’eu un doute à propos de la mythologie pokemon. Elector ne s’occupait-il pas des courants marins avec Articodin et Sulfura ? Donc c’était Raikou, ou s'agit-il de Raiden ? … Je me tournais vers Creep pour lui poser la question quand quelqu’un arriva en courant. Et bien, j’allais devoir partager mon abri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwahag

avatar
★ messagi : 28
★ here since : 14/10/2013


MessageSujet: Re: don't.panic ○ feat Han Jin Ah   Mar 5 Nov - 19:33

Tu as toujours adoré la mer. En même temps, être originaire d'une ville portuaire, ça influence. Tu te souviens encore des longues journées passées sur la plage à fuir les vagues ou bien à les affronter. Marcher le long de l'eau qui venait caresser le sable ou les galets. La mer, c'est ta vie. Tu t'en rends compte maintenant que tu t'en trouves éloignée. Pas vraiment étonnant ; après tout, ce n'est que lorsqu'on s'en retrouve privé, qu'on réalise à quel point on a besoin d'une chose.

Heureusement pour toi, tu es sur une île ; et qui dit île, dit mer ! C'est donc avec enthousiasme - comme à chaque fois donc - que tu es sortie de ta chambre pour te rendre à la plage et y faire une longue balade, "comme avant". Comme d'habitude, Kana et Mozart t'ont suivie sans te demander ton avis ; enfin, ce n'est pas non plus comme si tu ne voulais pas qu'ils viennent, au contraire, tu n'imagines même pas partir en promenade sans eux !

Sur le chemin, tu les observes, attendrie, jouer ensemble et se chamailler. Mon dieu, que deviendrais-tu sans eux ? Tu te le demandes. Ils sont tes amis les plus fidèles, et ils le resteront à jamais. C'est pour cela que tu aimes tant les pokémons - ou les animaux, c'est le même principe - une fois que tu as leur confiance, c'est pour toujours. Ils ignorent la trahison et te prennes comme tu es, peu importe qui tu es ou d'où tu viens, tant que tu les aimes, ça leur est égal. Là est toute la beauté de leur nature.

Soudainement, l'air marin vient chatouiller tes narines et te gonfler les poumons. Souriant comme jamais tu ne le fais d'ordinaire, tu ne peux te retenir de courir jusqu'à la plage, telle une gamine en vacances. T'arrêtant net face à la gigantesque étendue d'eau devant toi, tu restes plantée là un moment, le regard rivé sur l'horizon. On croirait presque que tu attends quelque chose, sans savoir quoi, ni où. Toi-même tu ignores pourquoi tu persistes à fixer la mer ainsi, comme si il allait se passer quelque chose d'une minute à l'autre.

Finalement, ce sont Kana et Mozart qui te ramènent sur Terre en te bousculant. Ces deux tornades ambulantes se poursuivent l'une l'autre sans se soucier de ce qui peut bien y avoir autour, si bien qu'ils ont fini par te foncer dans les jambes avant de repartir de plus belle. Tu les engueules, comme d'habitude, sans jamais grande conviction, juste pour la forme. Tu soupires et te remets en mouvements, zigzagant sur le sable au gré des vagues qui tentent de venir chatouiller tes pieds.

C'est bête, tu as oublié tes bottes en caoutchouc, autrement tu n'aurais pas hésité une seule seconde avant de sauter dans l'eau et d'éclabousser tes compagnons qui, eux, ne se privent pas de le faire ! Tu souris, bêtement, simplement heureuse de les voir s'amuser autant. Ça te rendrait presque nostalgique, et inévitablement, tu penses à Byung Hyun, et comme à chaque fois que c'est le cas, ton cœur se serre, et tu te souviens de vos moments passés sur les côtes de Busan. Tu rigoles toute seule en te remémorant son air dépité en te voyant te baigner malgré le vent et le froid. Il te répétait sans cesse que tu allais tomber malade à force de faire l'idiote, mais au final, c'était seulement lui qui prenait froid, et sa seule excuse était qu'il se sacrifiait et tombait malade à ta place.

Encore une fois, c'est grâce à tes petits amis à poils que tu retrouves le sourire. Leur courant après à ton tour, c'est essoufflée que tu t'étales sur le sable, hilare. L'espace de quelques minutes, tu restes immobile, observant simplement les nuages menaçant de mettre un terme à ta balade. Tu fronces les sourcils : toi qui aurait adoré faire trempette, ça semble râpé ! Alors que tu remontes tes bottes fourrées, tu te relèves doucement, frottant tes vêtements pour en enlever le sable, et réajustant ta veste en laine.

Une goutte. Deux gouttes. Trois gouttes. Et voilà, finis le bon temps ! Tu tentes - en vain - de te protéger avec tes mains. Mais la pluie se met rapidement à tomber à verse et trempe tes vêtements. Alors que le rondoudou a d'ores et déjà sauté dans tes bras, la goupix, elle, file tout droit vers la falaise. Sans te poser plus de questions, tu la suis en courant. Tu réalises qu'elle te mène vers un enfoncement dans la roche, abris provisoire dont tu te contenteras volontiers. Tu remarques également que quelqu'un s'y trouve déjà. Tant pis.

Et le coup de tonnerre. Tu pousses un cri à quelques mètres à peine de l’abri. Génial. C'était bien ta veine tiens ! Tu fermes les yeux sous la panique et fonces droit. BAM ! Ça, ça s'appelle la roche. Tu te frottes vivement le front en râlant toute seule, jurant en coréen sans te soucier de la personne déjà présente et qui doit sûrement te fixer et se demander quelle mouche t'a piqué.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yeonyege

avatar
★ messagi : 42
★ here since : 29/10/2013


MessageSujet: Re: don't.panic ○ feat Han Jin Ah   Mar 12 Nov - 14:27

Un goupix venait de débarquer, tremper comme jamais. Il était sauvage ? J’avoue avoir eu l’idée de le capturer quand je vis sa petite frimousse … il ou elle aurait fait un merveilleux compagnon de jeu à mes petites fripouilles ! Puis avec son pelage tout roux, tout trempé. Bon okay, j’avoue, j’ai légèrement ri … C’était certes très peu mature, mais c’était vraiment mignon et drôle à voir. Que voulez-vous, je ne suis qu’une faible femme au service de ses pulsions. Par contre, l’autre qui se prit la paroi de la crevasse, je n’hésitai pas une seconde avant d’éclater franchement de rire. Oui, c’était méchant à nouveau. Mais quand vous fixez un petit pokemon adorable et que d’un coup, vous voyez une fusée passer devant vos yeux pour s’abandonner à une relation conflictuelle avec un mur de pierre, certes d’abord vous êtes hébétés, mais après nulle doute que vous éclatez de rire. Une asiatique à n’en pas douter vu le … grognement ? … qu’elle prononça en une langue qui m’était totalement inconnue. Et bien, moi qui me plaignait de ne pas avoir vu assez d’asiatique quand j’étais en Irlande, me voici servi. Je m’essuyais les larmes aux yeux, alors que Creepy se roulait par terre, éclatant sa joie sans le moindre remord. Je lui tendis la voix en me retenant de reprendre mon sourire. « Tu vas bien, girly ? Pas trop de bobo ? ». Je l’aide à se relever en la tirant vers le haut et tente de faire les gros yeux à Creepy pour qu’il se taise un peu.

Epic fail.

Que voulez-vous ? Je suis faible face à mon spectrum. Limite, je failli repartir dans un petit fou rire bien contrôlé. Je m’appuyai contre le mur en souriant. « Alors là, ma vieille, c’était de l’entrée fracassante. Oui … Fracassante. C’est le bon mot ! » je pouffe de rire. En espérant qu’elle comprenne l’anglais parfaitement parce qu’avec mon rire que je retiens avec difficulté, mon accent irlandais fortement appuyé, ça devait être beau à entendre tiens ! « Toi aussi t’as été surprise par cette foutue pluie hin … Un véritable cauchemar si tu veux mon avis. » Il eut un nouvel éclair, qui cette fois calma clairement mon pokemon, non pas par peur, mais bien pour admirer le ciel. Je partagerai sans aucun doute son admiration si il n’y avait pas eu cette foutue pluie torrentielle. Néanmoins, ma voisine ne semblait pas du tout du même avis que moi.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: don't.panic ○ feat Han Jin Ah   

Revenir en haut Aller en bas
 

don't.panic ○ feat Han Jin Ah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
paradise :: ❀ that's your new life :: the beach-